Birthday Girl !

(image Malvina Designe – non libre de droit)

“Soyez simple avec art.”
Nicolas Boileau


Aujourd’hui, un article sans prétention :

Demain, je fêterais mes 31 ans et je me sens bien.
Cet âge me plais, je vis très bien le temps qui passe …
C’est pour moi le signe de la sagesse et de l’expérience !
Mais je suis foncièrement POSITIVE, ça aide peut être un peu ^^.

En ces temps si particuliers … Je trouve que la musique a un vrai pouvoir, celui de nous mettre dans l’ambiance :

Depuis mes 25 ans – j’ai un petit rituel – lire de la poésie.
Du coup, je vous partage mon coup de cœur du jour :

TSIGANE

Dans la course effarée et sans but de ma vie
Dédaigneux des chemins déjà frayés, trop longs,
J’ai franchi d’âpres monts, d’insidieux vallons.
Ma trace avant longtemps n’y sera pas suivie.

Sur le haut des sommets que nul prudent n’envie,
Les fins clochers, les lacs, frais miroirs, les champs blonds
Me parlent des pays trop tôt quittés. Allons,
Vite ! vite ! en avant. L’inconnu m’y convie.

Devant moi, le brouillard recouvre les bois noirs.
La musique entendue en de limpides soirs
Résonne dans ma tête au rythme de l’allure.

Le matin, je m’éveille aux grelots du départ,
En route ! Un vent nouveau baigne ma chevelure,
Et je vais, fier de n’être attendu nulle part.

Charles Cros – Le coffret de santal

Un poème à partager ?

Bonne journée,
Malvina

Recevoir des lettres grâce à Postcrossing.

“Ecrire est semblable à respirer.”
José Carlos Llop


Tu te souviens du plaisir de recevoir des cartes postales quand tu étais enfant ? Et de celui d’en écrire, bon OK tous les enfants ne sont pas fan à l’idée de rédiger des lettres pour leurs grands parents pendant les vacances … Mais certains – comme moi – ont toujours adoré. Eh bien, on peut retrouver ce bonheur tout simple grâce au site Postcrossing !

Le principe est enfantin : envoyer et recevoir des cartes postales du monde entier. Il vous faudra maîtriser un minimum d’anglais pour naviguer sur le site mais rien de bien compliqué, promis.


J’ai découvert ce site grâce à Angélique, la créatrice de bijoux Créa’Fimo Gourmandise. Je te laisse avec sa vidéo explicative :

J’avoue que je ne sais pas si c’est le bon moment pour te partager cette trouvaille car je ne souhaite pas surcharger les postiers en ces temps de confinement … Mais en même temps, je me dis que pour partager un peu d’amour, c’est le moment idéal, non ?!

Bien sur, appliques les gestes barrières – plus plus plus – avant d’envoyer ton courrier. Profites de ton unique sortie courses de la semaine (et non, on ne sort pas juste pour 1 baguette ou 1 sachet de fromage rappé) pour déposer tes lettres dans la boite qui se trouve devant ton supermarché. Et il te faudra aussi fouiller ta maison à la recherche de timbres, ils sont probablement planqué dans ton tiroir à bordel ^^ …

Qui aime écrire ici ?

Bonne journée,
Malvina

Comment lutter contre le syndrome de la page blanche.

“Étrange est l’équilibre qui s’établit entre la page blanche, la machine à écrire, le corps, l’esprit, secrète osmose, jeu de vases communicants, alchimie.”
Morgan Sportès

Vous connaissez le Syndrome de la Page Blanche ?

→ Cette peur soudaine de paraître ridicule, de voir l’assemblage de ses mots incompréhensibles ou encore pire, ennuyeux ! C’est le mal qui m’envahie aujourd’hui. Trop d’idées me viennes à la fois – elles se bousculent, s’entre choc dans mon cerveau. C’est alors que je décide de taper “Syndrome de la Page Blanche” dans Google pour trouver une raison et si possible un remède à ce mal si connu des écrivains en herbe et autre …

Premier lien, une définition des plus barbante trouvée sur Wikipédia :

Le Blocage de l’Écrivain (parfois appelé Syndrome de la Page Blanche) désigne la difficulté parfois rencontrée pour trouver l’inspiration et la créativité au moment d’entamer ou de continuer une œuvre. Ce phénomène peut être dû à la volonté tellement grande de faire une œuvre parfaite, que toute idée qui vient à l’esprit de l’auteur lui paraît systématiquement mauvaise, de telle sorte qu’il devient impossible pour lui de débuter ou de compléter son œuvre. […]

Bla, bla, bla : la seule chose dont je suis sur maintenant, c’est que je suis dans la M**** jusqu’au cou. Second lien, le témoignage d’un Blogueur (voila qui risque d’être plus intéressant) :

[…] J’ai trouvé ma solution, ma clé, mon débloquant, et il est très simple : c’est d’écrire ! Ça peut paraître bête et paradoxal (ben oui, vous ne savez pas quoi écrire, et on vous demande d’écrire pour y arriver !), et pourtant, ça marche bel et bien. c’est en écrivant qu’on lutte contre cette maladie. Mot après mot. Les premières phrases sont difficile, laborieuses, et on n’a qu’une envie, arrêter cette mascarade… mais après ô magie ! Elles viennent plus facilement, en réfléchissant moins, plus naturellement… et de fil en aiguille, la pelote se déroule toute seule, les doigts se délient, la page se remplit, et on y arrive […]

Ni une, ni deux, je me lance : et voila comment est naît cet article. Je voudrais donc dire Un Grand Merci au rédacteur du blog “Les péripéties d’un livre – De la genèse à la publication” (Je vous aurais bien dit d’aller lire son blog mais il semble qu’il n’ait plus donné signe de vie depuis 2006). En espérant ne pas finir comme Lui

Et parce que l’Inspiration est partout, voici une vidéo de Natacha Birds sur SON interprétation de la Toile Blanche :

Que fais-tu quand tu manques d’imagination ?

Bonne journée,
Malvina

Le blog ouvre ses portes !

Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrez pourquoi.
Mark Twain

| Vendredi 13 mars |

Je souhaite depuis longtemps reprendre l’écriture en ligne alors je me lance enfin dans un Blog Culture. De quoi te donner un peu de lecture en ces temps suspendus …

Et parce que la #PoesieduBanal poke @NatachaBirds me fascine, voici une vidéo de Réflexion faite pour te plonger dans mon univers :

Tu me suis dans mes nouvelles aventures ?

Bonne journée,
Malvina